Guide de la lutte contre les discriminations 2008

La discrimination renvoie à des systèmes, des critères, des dispositions et des pratiques qui permettent, facilitent ou encouragent un traitement moinsfavorable envers des personnes se trouvant dans des situations semblables. La discrimination est une mise en causede l’égalité.

Télécharger le document complet

L’UNSA, depuis sa création, a investi le champ de la lutte contre les discriminations (LCD). De Lille à Nantes et jusqu’à Pau ses résolutions générales de congrès montrent l’évolution et la placeprise par cette question revendicative.

Les discriminations, fondées sur des critères d’origine ethnique, de nationalité, de sexe, de handicap, d’âge, de santé, d’orientation sexuelle ou tout simplement le fait de résider dans un quartier réputé difficile, battent en brèche les valeurs de la république.

La discrimination raciale dans le domaine de l’emploi affecte indistinctement les personnes et surtout les jeunes d’origine étrangère, français ou non, quels que soient leur diplôme et leur qualification : refus d’embauche ou motif de licencie- ment, absence de promotion de carrière, difficultés d’accès à une formation  professionnelle etc.

Sait-on que, selon une récente enquête conduite par l’Observatoire des discriminations de l’Université Paris I, « sur 258 annonces d’emploi, alors que le candidat de référence, homme, résidant à Paris, aux nom et prénom “ traditionnels ”, est convoqué à 75 entretiens, un candidat homme, résidant au même endroit, avec un CV identique, mais avec un nom et prénom dénotant une origine maghrébine, est convoqué à 14 entretiens d’embauche seulement ».

Sait-on que, selon l’étude réalisée par le Conseil économique et social en 2002, le taux de chômage, parmi les titulaires d’un diplôme de second ou troisième cycle ou d’une grande école, était de l’ordre de 5 % chez les Français de naissance, de 7,2 % parmi les étrangers de l’Union européenne, de 11 % chez les Français par acquisition et de 18 % pour les étrangers hors Union européenne.

Sait-on aussi que, malgré l’arsenal juridique existant, les pratiques discriminatoires, bien qu’illégales, sont extrêmement répandues et socialement admises. Les contentieux sont peu nombreux et aboutissent rarement, la preuve de la discrimination étant particulièrement difficile à apporter et la victime se trouvantle plus souvent dans une situation ne luipermettant pas d’attaquer son employeur.La situation actuelle n’autorise personneà se montrer péremptoire sur les mesuresà prendre.

Pour l’UNSA, combattre les discriminations, c’est d’abord refuser la loi du silence. Refuser de se taire devant l ’injustice, faire valoir les droits et imposerl’égalité.



Poster une réponse